fbpx

Sélectionner une page

Mes 3 habitudes pour être zen et éviter la rechute du cancer.

Les dernières recherches scientifiques, montrent que plus de 80% des maladies sont causées par le stress. Certains médecins vont encore plus loin. Les théories exposées lors des dernières décennies sont maintenant confirmées par les récentes découvertes en Neurosciences.

Par exemple, selon le Dr Henri Laborit : « Aucune maladie ne saurait être réduite au microbe ou au virus, ni même à des évènements stressants. Elle est toujours reliée à une inhibition de l’action. Laquelle est indissociable du vécu de la personne et de son environnement. »

Explications :
Le stress est une émotion primitive naturelle, absolument nécessaire à notre survie. Il met en action un processus qui permet à l’être humain de faire face à une situation qui met sa vie en danger. Cette situation est sensée ne durer que quelques minutes. Lors de cette situation de stress, la personne agit pour se défendre (Agir = Fuir, combattre ou ne rien faire).

Quand la situation stressante disparaît. Alors, un processus de retour au calme se produit en 5 à 7 heures en fonction de l’intensité du stress et de la personne.
Heureusement, de nos jours, les situations de stress qui peuvent menacer notre vie sont rares. Par contre, nous stressons, en permanence, pour tout et rien.
Ce qui a pour conséquence de maintenir notre organisme dans un état de stress constant.
Le système hormonal s’appauvrît, le système immunitaire s’affaiblit, l’équilibre acido-basique est rompu. C’est la porte ouverte aux maladies.

Ceci n’est que la première conséquence.
Parce que ce qui crée vraiment une sensation et un état d’être d’anxiété, c’est le stress combiné au sentiment d’impuissance. Tout simplement, parce que l’individu dans une situation stressante de la vie courante, va s’interdire d’agir. Peu importe les raisons. Peut importe le type de stress. Que ce soit du stress d’anticipation ou basé sur des faits.
L’individu n’agit pas par peur des conséquences (réelles ou supposées). Il se retrouve alors avec un sentiment d’impuissance.
C’est deux éléments combinés, donnent le sentiment d’anxiété.

Peur : réelle ou imaginée ?
Que ce soit du stress d’anticipation (anticiper d’une manière négative quelque chose qui pourrait se produire) ou du stress basé sur un fait.
Ils sont tous les deux basés sur une « Peur »
Les anglo-saxons disent (« Peur » en Français se dit  « Fear » en anglais) :
F.E.A.R: False Evidence Appearing Real. Ce qui pourrait se traduire par : Fausses preuves apparaissant réelles
En Français : P.E.U.R : Preuve Erronée Utilisée (comme) Réelle.

La peur, une question de point de vue.
En réalité, ce que nous prenons comme des faits, ne sont que des points de vue, des opinions, des croyances. Nous construisons un scénario catastrophe sur des points de vue, sur des croyances, des opinions. La réalité, est que, un fait est un fait. Une situation est une situation. C’est notre façon de voir les choses et notre façon de penser qui détermine si ce fait est positif, neutre ou négatif. En fonction de notre décision, nous déclenchons ou pas du stress.

Par exemple. Si mon employeur m’annonce mon licenciement. Je peux très bien sombrer dans la dépression en me disant que ma vie est finie. Que je ne retrouverai jamais de travail.
Ou, Je peux sauter de joie, en me disant que c’est une excellente opportunité pour changer de job.

Une comparaison intéressante.
J’ai trouvé intéressant le rapport que fait Jason Verdie entre le stress et la fortune de la compagnie d’assurance Llyod.

Extrait : « La compagnie d’assurance Llyod a bâti sa grande fortune sur la tendance des gens à se protéger de malheurs qui se réalisent rarement. Llyod parie avec ses clients que les catastrophes redoutées ne se produiront pas. »
A votre avis, qui gagne à tous les coups ?
Vous pouvez lire l’article complet « Apprendre à gérer le stress : 5 moyens pour être zen » ici.
J’aime beaucoup ce blog. J’ai donc décidé de participer à l’événement qu’Olivier Roland organise : « 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien », sur son blog Habitudes Zen

Pourquoi ces habitudes pour être Zen ?
Ce qui j’ai présenté au début de cet article était nécessaire pour vous présenter ma première habitude.
En effet, j’ai longtemps, cru que j’étais calme. Que mon stress n’était qu’occasionnel. Il n’en était rien. Je m’en suis rendu compte quand, à 48 ans, un médecin m’a annoncé que j’étais atteint d’un Lymphome stade 4 (stade le plus élevé).
Depuis, en rémission, après une rechute, j’ai décidé de voir les choses différemment.

Ma première habitude.
Je la pratique en permanence. J’écoute toujours mes émotions. Je sais que, à chaque fois que j’ai une émotion désagréable, il y a une peur non conscientisée derrière. 
Ma première étape consiste à prendre conscience de l’émotion.

Je me pose la question : Qu’est ce que je ressens.
Ensuite, je me demande quelle est la peur cachée derrière cette émotion.
Une fois que j’ai identifié la peur. Je regarde quelle croyance ou pensée a bien pu déclencher cette peur. Cela me permet de comprendre mon fonctionnement inconscient.
La pensée déclenchant la peur est toujours tournée de façon négative.
Je remplace ensuite la pensée « négative » ou bloquante par une pensée « positive » ou aidante.
Pour terminer, je réévalue la situation.
Progressivement, jour après jour, je remplace des réactions automatiques qui m’apportaient du stress. Par des actions conscientes qui m’apportent calme et sérénité.

Ma deuxième habitude zen
C’est la Cohérence Cardiaque.
De récentes études montrent que le cœur n’est pas seulement une pompe. Nous savions que le cerveau influence le cœur. Nous savons aussi, maintenant, que le cœur influence le cerveau.
La Cohérence Cardiaque n’est pas spontanée. Elle doit être déclenchée par une pratique volontaire qui peut être respiratoire, émotionnelle ou mentale.

En ce qui me concerne, j’utilise une technique respiratoire.
C’est très simple :
Inspirer pendant 5 secondes. Expirer pendant 5 secondes. Se concentrer sur sa respiration. Faire cela pendant 5 minutes, 3 fois par jour. (Vous trouverez facilement des applications pour Smartphones ou des vidéos d’aide sur Internet)
Pourquoi 3 fois par jour ? Parce que les effets d’une séance durent entre 4 et 5 heures. Cela permet de bénéficier des effets positifs tout au long de la journée.

Les bénéfices de la cohérence cardiaque sont nombreux :

  • Réduction du stress
  • Sensation immédiate de bien-être et de calme
  • Diminution des troubles du sommeil
  • Diminution de l’anxiété
  • Augmentation de l’énergie et de la résilience
  • Plus grande clarté mentale, meilleure prise de décision
  • Impression de prise de distance et de lâcher prise
  • Augmentation des capacités intellectuelles et créatrices
  • Augmentation de l’équilibre émotionnel
  • Amélioration de la capacité d’écoute, de la qualité de présence
  • Réduction de cortisol (l’hormone du stress)
  • Augmentation du taux de DHEA (l’hormone de jeunesse)
  • Réduction du taux de cholestérol
  • Réduction de l’hypertension
  • Amélioration du diabète
  • Meilleure gestion du poids
  • Augmentation des ondes alpha cérébrales (apprentissage, mémorisation)

Ma troisième habitude zen.
C’est la méditation pleine conscience.
Il est possible faire cette méditation en seulement 2 ou 3 minutes. Je m’assoie. Je ferme les yeux. Puis je me concentre sur ma respiration, mon cœur, les bruits intérieurs de mon corps et les bruits extérieurs. Voilà, en 2 ou 3 minutes, je me suis libéré de toute pensée et vécu un état de pleine conscience.
Avec plus de temps. Je m’allonge, les mains posées de chaque côté du corps. Je commence par me concentrer sur ma respiration. Ensuite, je focalise sur toutes les parties de mon corps, les unes après les autres. Je commence par les mains, les bras, le tronc, les jambes et je termine par la tête.
Cette méditation facilite aussi la première habitude, qui est de prendre du recul par rapport aux évènements de la vie.

Pascal HERSIGNY de Guérir du cancer